Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

CONTACT

SUNDICAT SUDPTT

7 rue Maréchal Leclerc

BP 482

50002 Saint-Lô Cedex

Tel:02 33 72 04 70 

sudptt.manche@orange.fr

Portable secrétaire Departemental: 06 86 49 39 56

Portable représentant Chsct DOTC Basse normandie: 06 82 43 91 06

INFO RESSOURCES HUMAINES

Janvier 2011 3 licenciments en classe 1 dont  2 pour inaptitude

Septembre 2011 3 licenciments en classe 1  pour inaptitude

VISITE DE BUREAUX

Visite de bureaux

Permanence SUDPTT 54 rue de La Bucaille à Cherbourg lundi aprés midi, vendredi

ADHERER A SUD PTT MANCHE

3 bonnes raisons pour adhérer
                  Adhérer, pour quoi faire ? (1)
On entend trop souvent dire « mais que font les syndicats ». Or qui sont ceux que vous appelez « les syndicats », mais qui sont-ils ? Ce sont des collègues qui ont fait le choix de s'investir dans une organisation syndicale.
Mais qui peuvent-ils bien représenter s'ils n'ont pas dans les services des adhérents avec qui ils sont en contact régulier pour être informés de ce qui se passe.
                 Adhérer, pour Quoi faire ? (2)
Un autre aspect important, est l'indépendance des syndicats. Comment peut-on être réellement indépendant quand une grande partie de nos moyens d'existence est fournie par l'entreprise ? Etre adhérent, et donc payer des
cotisations, c'est aussi ça : permettre une plus grande indépendance des syndicats.
                Adhérer pour quoi faire ? (3)
Les plus puissants syndicats de France sont les syndicats patronaux. Plus de 80% des patrons d'entreprise sont adhérents du MEDEF ou de ses copains. Face à cela, moins de 10% des salariés sont syndiqués. Les attaques se multiplient centre nos acquis {retraites, sécu, droit du travail...). Il est important que nous soyons beaucoup plus nombreux pour contrer toutes les attaques(exemple:facteur d'avenir, AOC...).

Bulletin d'adhésion à retourner : sudptt manche 7 rue Maréchal Leclerc BP482 50002 Saint-Lô Cedex: link

CONTACT SUDPTT BASSE NORMANDIE

SUDPTT Calvados 3-20 Quartier du Val 14200 Hérouville St Clair tel:02 31 94 26 00

sudposte14@orange.fr

SUDPTT Orne 5 Boulevard Carnot 61200 Argentan tel:02 33 35 60 60

sudptt61@wanadoo.fr

Adresse SUD de chaque département: link

/ / /

 

Vendredi 12 février, grève unitaire

Coup de semonce à la direction des CTN

Une prime sans critères ni conditions

d’attribution

La DRLC poursuit son projet d’instauration d’une prime

liée à la réalisation des objectifs fixés à l’établissement, à

des objectifs de productivité des agents et à une réduction

de l’absentéisme.

La direction voudrait augmenter les facteurs de stress des

personnels et multiplier les risques psycho-sociaux qu’elle

ne s’y prendrait pas autrement. Pour SUD, il n’est pas

question d’accepter une telle prime.

Les télévidéocodeurs font un travail pénible. Ils ont dû

s’adapter à un nouveau travail, sans cesse, ils doivent

s’adapter à des changements du travail. Ils méritent bien

une prime supplémentaire, que cela passe par une augmentation

de la prime de technicité ou par par la création

d’une prime nouvelle.

La prime doit être la même pour toutes et tous. Elle ne doit

pas être liée à la réalisation d’objectifs. Un point, c’est

tout. Notre travail est déjà suffisamment pénible.

Pas d’augmentation des cadences

Le télévidéocodage permet en soi des gains de productivité

puisqu’il permet d’augmenter le taux d’automatisation

du tri distribution. Cela ne peut être lié à une intensification

du travail des télévidéocodeurs. La direction ne

peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Les gains de

productivité ne peuvent pas s’appuyer sur la dégradation

des conditions de travail des agents.

C’est pourquoi nous revendiquons un quart d’heure de

pause par heure et un jour de RC par mois.

Au lieu de cela, lors des intempéries, les chefs d’Etablissement

nous ont imposé des CA d’office !

Pas de samedi travaillé

La direction a commencé à imposer des samedis travaillés

sur certains centres à celles et ceux qui sont nouvellement

affectés sur le centre. Pour SUD, il n’est pas question

d’étendre les samedis travaillés à tous le personnel. Au

contraire, il s’agit de de supprimer les samedis travaillés.

Le travail doit se dérouler en cinq jours…

La direction a fait un CTP de dénonciation des horaires sur

tous les centres. Il faut clairement affirmer ce dont nous ne

voulons pas.

C’est le moment d’être en grève !

Aujourd’hui, la direction fait preuve d’un mépris total.

Ensemble, les personnels doivent affirmer qu’ils ne se

laisseront pas marcher sur les pieds et que la DRLC doit

ouvrir de véritables négociations sur les revendications

des personnels.

Il est temps de réagir et que les personnels des CTN adressent un gros coup de

semonce à la direction. La direction ne voit que l’augmentation de la productivité et

se soucie fort peu des conditions de travail des agents. C’est l’autoritarisme et

l’arbitraire qui sont à l’ordre du jour. D’ores et déjà, SUD, CGT, FO et CFTC appellent

à la grève et préparent un appel commun. Les personnels doivent se faire entendre !

Le 12 février, c’est journée CTN désert !

Les télévidéocodeurs ne se laisseront pas faire !

SUD revendique :

-- Une prime de 500 euros annuels sans critères ni conditions d'attribution

-- Pas d’augmentation ni de contrôle des cadences, 1 jour de RC par mois pour tenir compte

de la pénibilité, un quart d’heure de pause par heure.

-- Pas de samedi travaillé. Travail en cinq jours.

-- II.1 grade de base et carrière en II.1, II.2 et II.3

-- Création de CHS-CT locaux. Paiement des visites ophtalmo et des lunettes

Partager cette page

Repost 0