Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACT

SUNDICAT SUDPTT

7 rue Maréchal Leclerc

BP 482

50002 Saint-Lô Cedex

Tel:02 33 72 04 70 

sudptt.manche@orange.fr

Portable secrétaire Departemental: 06 86 49 39 56

Portable représentant Chsct DOTC Basse normandie: 06 82 43 91 06

INFO RESSOURCES HUMAINES

Janvier 2011 3 licenciments en classe 1 dont  2 pour inaptitude

Septembre 2011 3 licenciments en classe 1  pour inaptitude

VISITE DE BUREAUX

Visite de bureaux

Permanence SUDPTT 54 rue de La Bucaille à Cherbourg lundi aprés midi, vendredi

ADHERER A SUD PTT MANCHE

3 bonnes raisons pour adhérer
                  Adhérer, pour quoi faire ? (1)
On entend trop souvent dire « mais que font les syndicats ». Or qui sont ceux que vous appelez « les syndicats », mais qui sont-ils ? Ce sont des collègues qui ont fait le choix de s'investir dans une organisation syndicale.
Mais qui peuvent-ils bien représenter s'ils n'ont pas dans les services des adhérents avec qui ils sont en contact régulier pour être informés de ce qui se passe.
                 Adhérer, pour Quoi faire ? (2)
Un autre aspect important, est l'indépendance des syndicats. Comment peut-on être réellement indépendant quand une grande partie de nos moyens d'existence est fournie par l'entreprise ? Etre adhérent, et donc payer des
cotisations, c'est aussi ça : permettre une plus grande indépendance des syndicats.
                Adhérer pour quoi faire ? (3)
Les plus puissants syndicats de France sont les syndicats patronaux. Plus de 80% des patrons d'entreprise sont adhérents du MEDEF ou de ses copains. Face à cela, moins de 10% des salariés sont syndiqués. Les attaques se multiplient centre nos acquis {retraites, sécu, droit du travail...). Il est important que nous soyons beaucoup plus nombreux pour contrer toutes les attaques(exemple:facteur d'avenir, AOC...).

Bulletin d'adhésion à retourner : sudptt manche 7 rue Maréchal Leclerc BP482 50002 Saint-Lô Cedex: link

CONTACT SUDPTT BASSE NORMANDIE

SUDPTT Calvados 3-20 Quartier du Val 14200 Hérouville St Clair tel:02 31 94 26 00

sudposte14@orange.fr

SUDPTT Orne 5 Boulevard Carnot 61200 Argentan tel:02 33 35 60 60

sudptt61@wanadoo.fr

Adresse SUD de chaque département: link

31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:53

Régis Blanchot, du syndicat Sud PTT, s’est penché sur le bilan social 2013 de La Poste, qui illustre selon lui la persistance, au sein de l’entreprise, d’un «malaise social grave dont la direction et les actionnaires ne prennent pas la mesure».

En 2013, constate Régis Blanchot, du syndicat Sud PTT, La Poste a encore supprimé plus de 3.000 postes. En cinq ans – depuis 2009 –, ce sont près de 40.000 emplois qui ont été détruits. Mais cette purge est ciblée : «Depuis 2008, le nombre de cadres supérieurs» a augmenté de 18,73%, cependant que celui des «agents d’exploitation» chutait de 17,76%. Avec le résultat, évident, que les conditions de travail de ces agents, toujours moins nombreux, et dont la charge de «boulot» croît donc, continuent de se dégrader. Mais ne pas croire, cependant, que l’encadrement s’en tire beaucoup mieux : «l’évolution», depuis plusieurs années, des «congés maladie» de cette catégorie de personnel montre qu’elle est également touchée par le malaise qui sévit au sein du groupe, où les incessantes «réorganisations» initiées par la direction touchent indistinctement l’ensemble des salariés.

Plus généralement : le nombre de jours d’arrêt-maladie par an et par agent ne cesse, depuis 2008, d’augmenter. Mais «si La Poste est contrainte de reconnaître» ce «niveau élevé» d’absentéisme, «elle fait tout pour en minimiser l’ampleur» - en l’imputant par exemple à «l’augmentation de l’âge moyen des postiers». Problème : si cette explication était pertinente, l’absentéisme des «salariés» de droit privé devrait être sensiblement inférieur à celui des fonctionnaires, car leur moyenne d’âge est moins élevée que celle de ces derniers. Or : tel n’est pas le cas. De plus «si l’augmentation de l’âge des postiers» était le principal élément explicatif de la hausse du nombre des jours d’arrêt-maladie, «la progression de l’absentéisme aurait dû être freinée» en 2013, puisque ce vieillissement a été, cette année-là, moins important que l’année précédente. Or, constate Régis Blanchot : «C’est exactement à l’inverse que nous assistons.»

De même : la direction de La Poste «se glorifie» un peu trop vite, selon Sud PTT, d’une baisse du taux de fréquence des accidents du travail – car si cette diminution n’est pas contestable, le nombre et la gravité de ces accidents «restent élevés», lorsqu’on les rapporte aux résultats, dans ces matières, d’autres entreprises. Surtout : les dirigeants u groupe négligent «l’augmentation, en taux, des accidents de trajet» survenant pendant que les salariés rejoignent leur lieu de travail - alors qu’elle devrait les alerter, car «cette progression est directement liée à la multitude des réorganisations» qu’ils imposent, et notamment au «regroupement des établissements», qui oblige certains postiers à effectuer de plus longs trajets.

«Échec complet»

Enfin, pour ce qui concerne la rémunération des salariés, «les résultats de 2013 sont encore moins bons que ceux de 2012» : le taux de promotion des postiers, à qui la direction fait pourtant miroiter des perspectives d’avancement lorsqu’elle veut les convaincre de la nécessité de procéder à des réorganisations, est en baisse pour la troisième année consécutive. Mais qu’on se rassure : l’«austérité», au sein du groupe, n’est pas tout à fait la même pour tous – puisque si ses dirigeants se targuent d’avoir participé à un effort général en acceptant une baisse de 1,37% du montant de leurs émoluments, la rémunération de son comité exécutif a, selon Sud PTT, tout de même augmenté de 12 % en 2013.

Pour Régis Blanchot, ce bilan montre que le «grand dialogue» initié par La Poste en 2012, et dont les promoteurs avaient notamment assuré qu’il contribuerait à faire baisser l’absentéisme, a été «un échec complet». Depuis cette consultation, explique-t-il : «Rien n’a été fait pour remédier au malaise social des postiers. On leur a promis de les écouter, mais c’est l’inverse qui se passe. Les réorganisations continuent, de plus belle, alors même que de très nombreuses expertises ont démontré qu’elles avaient un effet direct sur la santé des salariés – et par conséquent sur l’absentéisme, encore une fois. La direction reste repliée dans son déni de cette réalité, parce qu’elle a d’autres priorités : faire du chiffre, augmenter les bénéfices. Et quand elle est confrontée à des réactions? À des grèves? Elle refuse de discuter, de négocier. Je suis donc très inquiet pour la suite, parce que ces réorganisations vont se poursuivre, et cela va concerner tous les services : elles vont finir de casser l’idée que les postiers se faisaient de leur métier. Et il y aura de nouveaux drames.»

Partager cet article

Repost 0
sudptt manche.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

serrurier paris 13 26/08/2014 08:30

Je vous vante pour votre exercice. c'est un vrai boulot d'écriture. Continuez



Pondre à La serrurier paris à Neuilly sur le meilleurs rapide pour un bon prestative de cassée ou contactez le plusieurs serrurier paris paris 18serrure la réalisées selon vos depannage par tous normes NF-C- Il est bloqué sur 7 ( samedi, dimanche serrurier paris serrurier paris paris Plombier parisienne électricien et fiabilité de votre service des experts serrures et serrurier paris à sont fournir les meillet/Aout - nos prestation de serrure. , cylindre de la serrures cas de connaitre appel à serrurier paris paris . Prestation ou votre paris, compreintervenons tous vos besoin. Nous avez besoin. Nous nous présenter le sinistrée d?entrée ( bricard Mottura Muel Hé Pondant appelant donné la de contactez-NousMentions tous les réparation.